Afbeelding16.jpg

 

...on peut faire rire le public sans oublier de faire de la musique. Le King Arthur visible jusqu’à mercredi est un modèle d’ingéniosité, démonstration éclatante de l’art de réussir  un spectacle avec peu de moyens. Sur ce plan, l’inventivité et l’humour du metteur en scène Sybrand van der Werf peuvent servir d’exemple... Le public adhère totalement à ce Roi Arthur bilingue, où cinq artistes néerlandais chantent en anglais et jouent fort bien la comédie en français.

Frédérique Chauvet dirige avec fermeté sa dizaine d’instrumentistes et déclame même quelques phrases du texte de Dryden, une sélection intelligente permettant de suivre l’action de la pièce. Voilà le genre de production de chambre qui peut être accueilli par n’importe quel lieu, qui peut réjouir tous les publics et qui devrait être remboursé par la Sécurité sociale. [Laurent Bury in Forum Opéra]